Pourquoi les chats ont-ils peur des concombres ?

Pourquoi les chats ont-ils peur des concombres ?

 

Tout le monde raffole des vidéos de chats mignons sur Internet et certaines des vidéos les plus populaires ont récemment montré des chats réagissant de façon ridicule à des concombres. Pourquoi les chats – ces lions miniatures, ces prédateurs intrépides – ont-ils si peur d’un légume apparemment inoffensif ?

Dans la plupart des vidéos populaires, quelqu’un place discrètement un concombre derrière un chat alors que celui-ci se trouve de dos, souvent en train de manger ou distrait d’une autre manière. Lorsque le chat se retourne et voit le concombre, soit il saute en l’air de manière hilarante et se sauve, soit il se prépare à se battre contre le légume inanimé. La réaction du chat nous donne un indice sur la raison pour laquelle il a si peur du concombre – c’est une réponse typique de “combat ou fuite”.

Combat ou fuite

La réponse “combat ou fuite” est généralement associée aux espèces proies telles que les équidés, mais elle est en fait reconnue chez presque tous les animaux. Elle est définie comme “la réponse du système nerveux sympathique à un événement stressant, préparant le corps à combattre ou à fuir, associée à la sécrétion surrénale d’épinéphrine et caractérisée par une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation du flux sanguin vers le cerveau et les muscles, une augmentation du taux de sucre, des pupilles dilatées et des poils dressés”.

Autrement dit, dans une situation de stress, beaucoup de réactions naturelles se produisent pour que le corps soit prêt à “combattre” ou à “fuir”, à affronter ce qui provoque le stress ou à s’enfuir. Lorsqu’un chat se retourne et se retrouve soudain face à un concombre qui n’était pas là il y a quelques secondes, ses fonctions corporelles se mettent en branle et il se prépare instinctivement à combattre l’objet non identifié ou à s’enfuir.

Mais c’est un concombre !

L’engouement récent sur Internet s’est concentré sur le concombre, mais ce n’est pas vraiment le concombre qui fait peur au chat. C’est le positionnement inattendu de quelque chose qui n’était pas là auparavant, exacerbé par le fait que les concombres se trouvent être longs, effrayants et éventuellement malodorants !

Pensez à ce qu’il y a dans l’environnement qui vous entoure en ce moment. Bien que vous ne puissiez pas tout voir dans la pièce, vous avez une assez bonne idée de ce qui se trouve dans votre environnement immédiat – meubles, décorations, tableaux sur le mur, autres personnes dans la pièce et les vêtements qu’elles portent. Maintenant, si vous vous retournez et que quelque chose qui n’était pas là il y a quelques secondes apparaît soudainement, cela risque de vous effrayer. Si le nouvel élément est quelque chose dont vous avez peur, ce sera encore pire !

Mais ce n’est toujours qu’un concombre !

C’est vrai, mais lorsque le chat se retourne et est confronté à un objet inattendu, sa réaction de “combat ou de fuite” prend le dessus avant que son cerveau analytique complexe n’ait la possibilité de traiter l’objet en question. La raison en est que si le chat (ou tout autre animal) était soudainement confronté à une menace réelle, il n’aurait pas le temps de l’évaluer, et devrait donc se fier à sa réaction instinctive de “combat ou fuite”.

La réponse “combat ou fuite” se déclencherait probablement en réaction à la plupart des nouveaux objets inattendus, mais c’est particulièrement vrai pour les concombres en raison de leur forme, de leur taille et peut-être de leur odeur.

Les chats, comme les humains, et beaucoup d’autres animaux, ont naturellement peur des serpents. Même si votre chat n’a jamais rencontré de serpent, ses ancêtres en ont rencontré et, depuis d’innombrables générations, le cerveau des chats (et des humains) a été programmé pour avoir peur des serpents, ainsi que de beaucoup d’autres choses que notre cerveau perçoit comme des menaces. Même si un concombre ne nous fait pas vraiment penser à un serpent, à l’instant même où un chat se retourne, son cerveau active la réponse “combat ou fuite” pour faire face immédiatement à la menace perçue. Mieux vaut prévenir que guérir !

Bien que les vidéos sur Internet puissent paraître drôles, c’est en fait une farce cruelle que de jouer avec un chat qui ne se doute de rien. Le cerveau des chats n’est pas assez développé pour comprendre qu’il s’agit d’une plaisanterie et une seule farce entraînera pour votre chat un stress constant considérable car la maison qu’il croyait sûre est soudainement devenue dangereuse. Souvent, après une telle blague, le comportement des chats change et ils cessent d’être aussi confiants, refusant de manger ou d’utiliser leur bac à litière s’ils ne peuvent pas observer tout ce qui se trouve autour d’eux.

error: Contenu protégé. Gare aux coups de griffes !